Code éthique de la noblesse en Europe

(adopté suivant le congrès de la CILANE du 1-2 septembre 1989)

Dimension spirituelle et morale

Qu’ils se rattachent à la tradition chrétienne catholique, protestante ou orthodoxe ou à une autre tradition religieuse ou philosophique, les hommes et les femmes de la noblesse européenne se reconnaissent dans un héritage spirituel qui met en valeur l’éminente dignité de la personne. Dans cette perspective, la noblesse européenne propose à ses membres les comportements suivants:

  1. Affirmer la dimension spirituelle de la personne humaine.
  2. Exprimer ses convictions religieuses et philosophiques tout en respectant celles des autres, ce qui exclut notamment toute forme d’intolérance ou de sectarisme.
  3. Affirmer et défendre la dignité et les droits de toutes les personnes quelles que soient leur origine, leur race ou leur situation sociale, et en particulier des plus faibles.
  4. Cultiver l’honnêteté et le sens de l’honneur; attacher une valeur particulière au respect de ses engagements et de la parole donnée.
  5. Trouver le sens de la liberté dans la volonté d’excellence, l’acceptation des responsabilités et le service désintéressé; d’une manière générale, affirmer la valeur positive du travail et de l’action, conçus comme une participation à l’édification d’une
    société plus humaine.


Valeurs familiales

La noblesse constitue un ensemble de familles plutôt que d’individus. Sa spécificité est d’inscrire l’accomplissement personnel de ses membres dans une continuité familiale. Elle voit dans la famille la cellule de base de la société, le milieu idéal pour l’épanouissement des personnes et le véhicule par lequel se transmettent les valeurs qui lui sont propres. Dans cet esprit, elle est attachée aux valeurs suivantes:

  1. La beauté de l’amour conjugal, la dignité du mariage et la nécessité d’en protéger la stabilité par l’équilibre du foyer, en reconnaissant la valeur de l’apport de chacun des époux tant dans leur rôle de parents et de responsable d’un foyer que dans l’exercice de leur profession ou d’autres activités extérieures à la famille.
  2. L’ouverture généreuse du couple vers l’avenir à travers une fécondité responsable.
  3. L’importance primordiale de l’éducation au sein de la famille, ayant pour objet autant la formation du caractère et l’épanouissement des qualités de cœur, que l’acquisition des connaissances.
  4. La solidarité et le respect entre les générations, le souvenir des défunts et la sauvegarde du patrimoine culturel et des traditions familiales dans ce qu’elles ont de meilleur.
  5. La solidarité familiale élargie au-delà de la cellule familiale de base, notamment à travers des associations familiales.


Rôle dans la société

L’appartenance à la noblesse rappelle le rôle social éminent qu’a joué à un moment historique donné soit le membre de la noblesse lui-même soit un ou plusieurs de ses ascendants. L’une des raisons d’être de la noblesse est d’entretenir, par la tradition familiale, un désir d’excellence et un esprit de service, appelés à se manifester en la personne de certains de ses membres par l’exercice de fonctions dirigeantes mais aussi, ou plus généralement, par un souci de qualité dans les relations sociales.

Susciter des vocations de dirigeants

La noblesse des pays d’Europe serait vouée à la dégénérescence si elle perdait l’ambition de susciter parmi ses rangs des vocations de dirigeants capables d’assumer des responsabilités dans les divers secteurs de la société, ceci non dans un esprit de pouvoir ou pour en tirer des avantages, mais pour promouvoir dans la société les valeurs auxquelles elle est attachée. Dans cette perspective, elle encourage ses membres à développer les qualités ou les attitudes suivantes:

  1. Acquisition systématique des connaissances, y compris celle des langues, ainsi que des compétences et des qualités de caractère nécessaires pour assumer une fonction dirigeante.
  2. Professionnalisme et rejet de toute forme de médiocrité.
  3. “Leadership” fondé sur l’exemple du dévouement, l’attention réelle aux personnes et la capacité de leur faire partager un système de valeurs clairement énoncé et dépassant les perspectives immédiates du profit et du pouvoir.
  4. Souci de faire prévaloir dans l’exercice des responsabilités une vision à long terme, imprégnée du sens de l’histoire.
  5. Esprit d’entreprise et capacité d’assumer avec courage des risques et des sacrifices.
  6. Esprit civique, souci du bien commun à tous les niveaux, participation à la construction de l’Europe et ouverture à la dimension mondiale des problèmes contemporains.

Développer la qualité des relations sociales

Si seule une minorité des membres de la noblesse est appelée à accéder effectivement à des fonctions dirigeantes, l’ensemble de ses membres est invité à pratiquer un certain style et de faire preuve d’un souci de qualité dans les relations sociales. En particulier les attitudes suivantes sont proposées:

  1. Valoriser la “ressource humaine” et rechercher la qualité de relations humaines, notamment par une attention personnalisée à chacun dans toutes les sphères d’activités, montrer le souci de bien-être de tous et principalement des plus démunis et des plus faibles.
  2. Maintenir les usages et coutumes et plus particulièrement la pratique de la courtoisie, qui exprime le respect d’autrui et entretient l’harmonie des relations humaines, avoir le souci d’adapter ces usages et les promouvoir avec discernement.
  3. Cultiver un “enracinement” dans les communautés locales, particulièrement favorables à l’épanouissement des personnes; combiner l’attachement au “terroir” avec une légitime fierté nationale et le sentiment d’une “citoyenneté européenne”.
  4. Prendre en considération dans le choix d’une carrière l’utilité sociale du métier exercé et non seulement les perspectives de rémunération et de prestige qu’il offre.
  5. Défendre le cadre de vie en respectant la nature, en gérant ses ressources avec discernement et en protégeant l’environnement.
  6. Reconnaître à l’humour le rôle positif qu’il peut jouer dans les relations humaines.
  7. Agir comme point de cristallisation et d’orientation pour son prochain.

 

A+ A A-