Actualités

Affiche du film "Vaincre ou Mourir"
Crédit: Affiche du film "Vaincre ou Mourir"
Affiche du film "Vaincre ou Mourir"

Critique A.N.F. : "Vaincre ou Mourir" - Puy du Fou Films

13 février 2023 Revue de presse
Vue 806 fois

Parler des fondements sanglants de la Révolution française dans de nombreux cinémas de France et de Navarre, voilà l’exploit réussi par le premier film du Puy du Fou et son producteur Nicolas de Villiers. Dédié aux 200.000 morts des guerres de Vendée et aux 40.000 morts des colonnes infernales de Turreau, Vaincre ou mourir nous emmène dans le récit de l’épopée du général François Athanase de Charette de la Contrie, dit Charette, pendant les guerres de Vendée.

 

Figure majeure de l’histoire vendéenne, Charette, marin de carrière et officier du roi fut mis à la tête des insurgés par des paysans venus le chercher pour combattre, comme le souligne bien le film, pour Dieu et pour le Roi.

 

Dans un film esthétique et émouvant, mené par une musique rythmée, le jeu des acteurs souligne bien les tourments de la conscience en ces temps troublés. Certains pourraient peut-être y regretter un manque de dialogue de fond.

 

L’influence du Puy du Fou y est très présente par les villages que l’on reconnait ainsi que par la bande-son du parc. Le film est également tourné au logis de la Chabotterie dans les bois duquel a été capturé Charette le 23 mars 1796.

 

Ce film, qui tient également du documentaire avec Hugo Becker, l’acteur jouant Charette en narrateur, est précédé de courtes interviews d’historiens et spécialistes de la Vendée tels que Reynald Secher, Nicolas Delahaye, Anne Rolland-Boulestreau et Armand Bérart. 

 

A voir afin de mieux réaliser le combat des vendéens pour garder ce qu’ils avaient de plus cher ainsi que mieux comprendre le génocide vendéen commis par cette Révolution tant vantée dans les manuels scolaires !

 

Ce film, diffusé le 8 décembre en avant-première, est sorti le 25 janvier 2023.

« La Vendée est une plaie qui est une gloire » dit le début du film qui reprend Victor Hugo dans Quatrevingt-treize.

 

Par madame Bertrand de Pirey

 

Bande annonce du film :




Proposer une actualité